< Retour à la liste des articles

Sport sur ordonnance - des résultats prometteurs

Partager sur Facebook

Les travaux de recherche issus du partenariat entre l’Office municipal des sports de Saint Paul et le CGEOI ont été mis à l’honneur le 26 mai 2017.

Après deux ans et demi d’existence, l’office municipal des sports (OMS) de Saint Paul a souhaité faire un point d’étape sur son dispositif "Sport sur ordonnance" (SSO).
Devant une soixantaine d’invités (collectivités, institutionnels, professionnels et acteurs locaux), cette soirée a permis de présenter le dispositif et de l’inscrire dans le décret "Sport sur ordonnance" paru le 1er mai 2017.

Ce dispositif destiné aux adultes sédentaires atteints d’une maladie chronique (obésité, diabète, HTA, pathologies articulaires chroniques, asthme/BPCO, cancers en rémission) leur permet de bénéficier gratuitement, sur prescription médicale, d’une heure d’activité physique adaptée par semaine pendant 1 an. Diverses activités sont proposées et encadrées par des coachs spécialement formés, en petits groupes, sur des créneaux spécifiquement dédiés. Près de 800 personnes ont déjà bénéficié de ce dispositif, à 88% des femmes. 95% des médecins généralistes saint-paulois sont devenus prescripteurs de SSO.

L’analyse de ce dispositif a été réalisée dans le cadre d’une convention de recherche (bénévole) signée avec le CGEOI en septembre 2015. Le Dr Hector SIMON, responsable du projet, a présenté les résultats prometteurs de ce dispositif, notamment en terme de réduction de l’obésité androïde (abdominale) et de la qualité de vie (présentation en PJ).
Autre point marquant, ces résultats étaient plus favorables chez les patients qui ont intégré le dispositif sur conseil de leur médecin que chez ceux qui ont demandé à leur médecin de pouvoir intégrer le dispositif.
Devant ces perspectives encourageantes, les analyses se poursuivent et les protocoles ont été affinés afin de mieux préciser ces résultats. Des études de plus grandes envergures pourraient même être mises en place...

Enfin, le Dr Thierry DREVON, médecin du sport, a présenté les dispositions réglementaires issues du décret du 1er mai :
- une prescription par le MT pour les patients en ALD, mais pas de financement prévu
- une distinction entre rééducation fonctionnelle (qui relève de personnels et paramédicaux) et activité physique adaptée
- les diplômes et qualifications permettant de dispenser de l’activité physique adaptée
Il souhaite proposer une formation à la prescription d’activité physique pour les MG... la discussion est ouverte avec le CGEOI.

La Mairie de Saint Paul et la Région Réunion ont répété leur attachement à ce projet. Une soirée conviviale qui devrait stimuler et la motivation d’autres collectivités et institutions pour mettre en place ce type d’initiatives.

Pour aller plus loin